dimanche 16 juillet 2017

Brèves de festival


Parce qu'en ce moment je ne lis pas beaucoup, mais je fais autre chose.

L'an dernier, j'ai déménagé et avec les frais, j'ai du faire ceinture pour le festival d'Avignon. donc cette année, je vais en profiter par contre.
J'ai repéré quelques petites choses, principalement es spectacles musicaux, o ne se refait pas, musique japonaise, musique zouloue, musique congolaise.. et quelques pièces aussi.

Comme j'habite sur place, c'est quand même le gros avantage de pouvoir aller voir des spectacles régulièrement pendant 3 semaines, plutôt que 4 par jour pendant 5 jours.

14 juillet:
On commence par La danse Japonaise?
La neige et la lune - au Garage international - 13h00 jusqu'au 26 juillet




J'en avais déjà parlé car je vais régulièrement voir les nouvelles chorégraphies d'Egiku Hanayagi, qui vient tous les ans ou tous les 2 ans au maximum. Toujours au " Garage international" qui est en fait l'hôtel Mercure. Les premières années , il n'y avait que 3 ou 4 spectateurs, mais cette fois, c'était plein. Il faut dire que la spécificité de ce théâtre temporaire est de présenter des spectacle soit en langues étrangères, soit sans paroles, comme la danse,permettant donc au public étranger de profiter aussi du festival. Et sans se déplacer, puisque la salle est à l'intérieur de l'hôtel.

Mais il y a toujours un mais. comme à chaque fois que je vais au théâtre, j'ai eu droit à ma voisine bruyante et qui commente, parce que ça ne lui plaît pas, parce que ce n'était pas ce qu'elle attendait.
Evidemment, si par " danse" elle part avec l'idée préconçue d'un ballet classique ou contemporain à l'européenne, c'est très très loin de ça, puisque qu'il s'agit, comme le laisse supposer la photo, de danses de type traditionnel, en kimono ( et certains sont absolument magnifiques!), danses savantes ou plus populaires, car la chorégraphe propose toujours au moins 3 danses de caractères différents, et cette année, elle a insérée entre deux danses "sérieuse",deux  chorégraphies évoquant les matsuri, fêtes populaires de rues.

En plus la première chorégraphie aurait sa place dans le challenge O-bon puisqu'elle évoque la légendaire et fantômatique Yuki Onna ;)

On continue sur le Japon ( c'est surtout que je commence par les spectacles qui sont programmés le moins longtemps, le hasard a fait que les 3 premiers ont la thématique Japon en commun)

15 juillet
Kuhaku ( "page blanche") théâtre le Castelet- 22h00 jusqu'au 18 juillet



Un spectacle qui n'avait pas attiré mon oeil au milieu de la masse ( presque 1500 spectacles cette année), et c'est seulement parce que l'actrice-chanteuse-calligraphe m'a proposé le prospectus à la sortie des danses japonaise que j'en ai eu connaissance.

Là on est sur quelque chose de totalement différent: un duo inattendu ( la chanteuse est japonaise, le percussionniste est suisse), qui manie plusieurs instruments : clarinette, pipeau, flutes, piano, percussion, en alternance avec une démonstration de calligraphie. C'est assez expérimental,mais c'est quelque chose qui m'a bien plu.

Dommage nous n'étions que 2 dans la salle, mais ça m'a permis de discuter un peu avec le percussionniste à l'issue de la représentation, un monsieur très sympathique qui m'expliquait que le spectacle a du être remanié pour cadrer avec l'étroitesse de la salle, car ils ont l'habitude d'avoir un peu plus d'espace. Et que ça ne le dérangeait pas de jouer devant 2 personnes, du moment que les deux personnes en question appréciait, que de toutes façon, c'est toujours une occasion de jouer et de se faire plaisir. J'aime cet état d'esprit!

16 juillet:
Aujourd'hui, ç'aurait du être danse et musique congolaises ( date unique) MAIS, plus de place pour les deux horaires. Et je précise car j'avais d'abord fait une recherche via le site officiel Avignon Off, qui permet de réserver. en ligne. Il m'indiquait 40 places encore disponibles.. j'ai trouvé ça suspect et ai préférer vérifier auprès du théâtre. donc, je ne saurais que trop vous conseiller de faire pareil, le site n'est pas mis à jour en temps réel. Donc pas de spectacle pour moi aujourd'hui!

19 juillet. Jamais 2 sans 3. C'est le dernier jour pour aller écouter un concert de koto.
Utsuroi, musique de koto - Le garage international -19h00 du 14 au 19 juillet (oui c'était court!)



J'en avais entendu lors de mon premier voyage au Japon, donc je n'allais pas rater l'occasion d'un petit revival . Il faudra d'ailleurs que je fasse un sujet sur les instruments de musique japonais sur mon autre blog, à l'occasion.
Mais voilà, comme souvent au Garage international, les spectacles ne restent au programme que quelques jours, et avant de changer de travail, je jouais de malchance et ne pouvais pas y aller. Donc oui, désolée, mais c'est terminé.

.21 juillet... hoooo un spectacle autre que japonais Celui là, j'en avais vu l'affiche il y a un an et demi à peu près, sur la page facebook du Challenge Nordique, j'avais bien cherché en me disant qu'il y avait toutes les chances qu'il soit prochainement au festival, mais il devait être trop "frais" pour l'édition 2016. Ca n'a pas loupé, il a été programmé cette année.

j'ai vu pas mal d'affiches " crânes et squelettes" cette année, en tout cas celle là était distribuée à l'entrée du spectacle sous forme de fanion, on peut enlever les yeux du squelette pour s'en faire un masque - lorgnons :D

Un spectacle entièrement dédié à mon dieu favori de la mythologie nordique, comment ne pas craquer.
Un conteur franco-norvégien, une actrice, musicienne et bruiteuse norvégienne itou, et c'est parti pour un condensé de mythologie nordique, depuis l'apparition des géants des glaces et des dieux, jusqu'au Ragnarök, avec comme fil rouge le personnage de Loki, passionnant car loin d'être mono-directionnel. Et même tout le contraire. Je reparlerais de tout ça quand je chroniquerai l'excellent et érudit essai de Georges Dumézil qui lui est consacré.
Odin, Thor , Idunn et ses pommes apparaissent en personnages secondaires.. et au final on n'arrivera pas à savoir Qui est Loki, car Loki est trop insaisissable pour être défini. Géant et dieu, homme et femme, humain et animal, malin et imprudent, mauvais et sympathique tout à la fois. Et c'est pour ça que j'aime ce personnage.
Le spectacle est très original, avec une "table acoustique", sorte de bureau que l'on peut gratter, taper, frotter à mains nue ou avec des ustensiles divers pur produire des effets sonores. J'aime énormément.

22 juillet: on reste sur de la musique, je sais, je sais
Les Bons Becs - Théâtre du chien qui fume - 12h25 jusqu'au 29 juillet.



Attention réservation impérative. Ceux là, je les suis régulièrement depuis des années, et c'est toujours un plaisir que de les voir revenir chez nous. Les grands musiciens ne sont pas toujours sur les scènes internationales, ils peuvent aussi plus modestement jouer à deux rues de chez vous, hé oui.
La première fois que je les ai vus, ils jouaient confidentiellement dans la cours de la CAF d'Avignon, pour quelque chose comme 10 francs - si ma mémoire est bonne - l'entrée. En tout cas, une somme quasiment symbolique.
Depuis ils ont pris du galon et jouent dans les théâtres permanents (et climatisés! c'est important lorsqu'on joue d'un instrument à vent), mais toujours avec la même passion, la même classe et le même sens de l'humour. capables d'enchaîner Haendel avec Michael Jackson, Leonard Bernstein avec Vivaldi, et de jouer sans faire de couac tout en dansant les claquettes.
Et je suis prête à jurer sous servant devant un tribunal entier que jouer de la musique de manière délirante est beaucoup, beaucoup plus difficile que de jouer normalement.
En voilà 5 qui prennent au sérieux ce qu'il font, mais sans se prendre eux-même au sérieux, à l'image du nom du groupe, toute la différence est là. Mention spéciale au percussionniste capable de faire les trucs les plus farfelus en gardant en permanence la tête vaguement ennuyée du type qui attend l'ascenseur.
Et ça sera à nouveau un plaisir de retourner les voir l'an prochain, ou l'année d'après...

23 juillet: j'avais prévu un spectacle de musiques et danses zouloues, et Gospel.. mais le groupe qui figurait au programme papier n'apparaissait plus sur le programme internet.Renseignement pris, c'est exactement ce que je craignais, il a été annulé juste avant le début du festival, trop tard pour être retiré du programme papier.
C'est officiel, j'ai la guigne avec les spectacles africains cette année.


lundi 3 juillet 2017

See you next year, english month... welcome festival!

Et oui, le mois anglais, c'est terminé.. jusqu'à la prochaine fois, qui devrait donc logiquement être en juin 2018.

actually.. we're closed until next year

Petit mois de mon côté, pour la même raison que j'ai invoquée précédemment: changement de travail mi-mars, et comme ça n'a plus rien à voir avec ce que je faisais avant, le cerveau a eu un peu de mal à s'adapter, et je n'ai pas vraiment eu le courage de lire ces temps-ci.
D'où ma quasi absence sur le mois belge, et mon absence totale sur le mois italien ce printemps

Pour le mois anglais, j'ai sauvé les meubles avec 2 lectures (il faut dire que je les avais entamées bien avant de changer de travail, donc, pas trop compliqué de ce côté là), une série ( je n'ai chroniqué que les 2 premières saisons, mais j'ai vu les 4 premières, je garde la suite pour l'an prochain...), un film, un sujet voyage et un peu de musique.

Je n'ai pas eu l'occasion de regarder Agatha Raisin, la série, les romans ont été mis en avant sur d'autres blogs ce mois ci, mais ils ne me tentent pas plus que ça, et la série TV a beaucoup déçu les amatrices des romans, donc.. je n'ai pas spécialement eu envie de tenter le coup au final.

Je n'ai pas non plus eu l'occasion de parler du grand disparu de ce mois, Michael Bond, créateur de l'Ours Paddington, mort le 28 juin dernier ( à 91 ans). Il me semble que l'Ours Paddington est assez oublié en France, hormis des habitué(e)s du Mois anglais, mais c'est une vraie vedette outre manche, comme j'ai pu le constater à nouveau en Janvier dernier. L'ours en peluche vêtu de son imper est partout. Et même sur mon billet d'ouverture, c'est dire :)



Je n'ai pas non plus parlé des 20 ans d'Harry Potter ( enfin des 20 ans du tome 1, puisque Harry lui-même a 11 ans au début de l'histoire, il a de fait.. 31 ans. Hé oui, ça grandit vite!), vu que je l'ai appris.. ben fin, juin, comme tout le monde ou presque. Je me suis arrêtée à l'Ordre du Phénix, il y a 2 ans, et comme je savais que je n'allais pas avoir de temps, je n'avais pas prévu le tome suivant cette fois-ci. Ca sera pour une autre fois...

J'avais pourtant plein d'idées, mais juin, c'est franchement le mois où je suis le plus occupée ( en tant que musicienne, c'est la période où il y a facilement une répétition et un concert par semaine...). Et c'est aussi le début des très grosses chaleurs que j'ai toujours du mal à supporter, et qui me réduisent à l'état de méduse, vautrée sur le canapé devant le ventilateur les jours où je ne travaille pas, avec juste l'énergie de me lever périodiquement pour remettre des glaçons à faire et aller sous la douche.,
Juillet n'est pas mal non plus dans le genre. Autant pour la chaleur que pour l'occupation.
Pas de concert,c'est fini.. mais c'est le festival d'Avignon qui commence. L'an dernier avec les frais de déménagement, je n'avais pu voir que 3 pièces. Cette année, je compte bien rattraper le coup et en profiter plus.

Donc les projets?

J'ai un gros We de 4 jours cette semaine et pareil la semaine prochaine, grâce aux récups, donc déjà il y aura glandouille-ventilateur et pièces au festival. Je vais quand même essayer de glandouiller activement et de prendre part au RAT a WEEK, de Marjorie, alias chroniques Littéraires, en version tranquille pépère, verre en terrasse et sans se compliquer la vie.
Et je sais même déjà comment caler 500 pages:
Dites-moi du 15 juillet au 15 août, on se ferait pas un petit peu peur par hasard?
Haiiiiii, so desu!
Même si nous sommes en général seulement 2 à participer, mon pote Sylvain et moi, j'ai besoin de ma dose de fantastique japonais pour tenir jusqu'à octobre. Donc, le mois O-bon, troisième saison ( et reprendre le Pacte des Yokai, ou me lamenter sur le fait que seulement 5 tomes du Cortège des cent démons ont  été traduits en France, c'est déjà une piste)

Et il y a les défis ponctuels, que je me lance, ou que d'autres lancent:

Le 14 juillet, je ne l'ai pas fait l'an dernier, mais, là aussi, j'ai comme envie de me lire un petit peu de SF française.

Le 21 juillet, c'est la fête nationale belge et c'est une occasion à ne pas rater pour là aussi, rattraper le coup d'un mois belge minimaliste.

Le 5 juin dernier, il y a 5 ans tout pile que nous quittait un immense auteur de SF, mais le jour qui lui est consacré, c'est le 22 août. Le Ray Day.
Il n'est pas nécessaire de lire du Bradbury ce jour là, mais je préfère, car il m'en reste encore à découvrir.

Et puis en septembre-octobre, je pars en vacances, enfin, à mon tour. Et pour mes 40 ans, je mets le paquet, hop direction le Canada pour 3 semaines, ça me donnera de quoi écrire pour le mois Canadien en novembre ( faut que je trouve le lien!). donc je ne sera pas très active pour le mois Halloween, vu que comme d'habitude, si je ne m'y prends pas à l'avance, je vais en louper une bonne partie.
En décembre, le mois nordique revient à son tour, et le challenge Amérique du sud se termine.

Donc non, je ne vais pas manquer d'occupation pour le deuxième semestre de l'année. Le tout, c'est d'arriver à trouver le temps, le même qui manque à un célèbre lapin anglais...




Et il y à nouveau des Moocs qui se profilent à la rentrée mais on aura l'occasion d'en reparler.

Ah oui et puis j'ai failli oublier mais Brian Aldiss a été mon 700° billet depuis l'ouverture de ce blog. Cheers!

D'ici là, bonnes vacances à ceux qui commencent déjà...

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture