samedi 1 février 2014

Ulysse 31 ( série animée)


Hé oui, comment passer à côté d'une des séries intergalactiques culte de mon enfance, à l'occasion de la semaine " voyage dans l'espace". Avec Albator 78 et 84 ( oui vous y aurez droit aussi à un moment ou un autre. Et Goldorak. et Captaine Flam même si je m'en souviens moins - à part le générique qui s'est gravé dans ma tête alors que j'avais 3 ans, un truc de malade!.
Punaise j'ai l'impression d'avoir passé mon enfance devant la TV, et à regarder que de la SF! ( et mon dessin animé n°1 pourtant n'est pas de la Sf, puisqu'il s'agit des cités d'Or)

Donc pour l'occasion, je ressort Ulysse, qui attendait patiemment que je le regarde ( et comme à l'époque, j'avais raté le premier épisode, je n'ai jamais su pourquoi l'équipage dormait en lévitation et pourquoi il y avait des extraterrestres bleus dans ce vaisseau spatial. Et maintenant, je sais!!!)

Petit aparté, en fait: c'est une vidéo du Joueur du grenier, qui m'a donné envie de revoir cette série. Il expliquait, entre autres, qu'on parle tout le temps des sujets trop superficiels des dessins animés, et rappelle que dans les années  80, c'était plutôt l'inverse.

Car oui, une adaptation Sf de l'Odyssée d'Homère, on ne peut pas franchement parler de sujet standard ou tout-venant. Fallait y penser!

Après j'avais de vagues souvenirs, et en fouillant le net, je vois que j'ai vu la première diffusion en 81/82.. ok, petit calcul sur mes 10 doigts... nom de Zeus! en fait j'avais 4/5 ans, je comprends mieux pourquoi j'avais oublié pas mal de détail. Et oui, je réponds d'avance à vos questions: non seulement mes parents me laissaient regarder ce genre de dessins animés, mais ma mère adorait ça, et  c'est toujours le cas! oké, j'ai donc des excuses pour avoir partiellement oublié des trucs.
L'Odysseus , le vaisseau spatial le plus stylé de l'histoire de l'animation..

Et du coup, c'était très sympa à revoir, parce qu'il y a une foule de détails que je n'avais pas compris ou remarqués à l'époque ( hé ho, j'avais 5 ans, j'ai des excuses!): la base de Troie en forme de casque d'hoplite, dont le chef se nomme Priam. Je me souvenais du vaisseau spatial en forme d'oeil - rapport à l'oeil du cyclope- mais j'ai découvert en cherchant, que c'était aussi, une référence au logo de FR3 à l'époque, car il s'agissait d'une coproduction franco-japonaise ( ça aussi, ça me passait totalement au dessus, l'origine de ce que je regardais) commandée par FR3.

...et bien sur, je n'avais jamais fait le rapprochement
 Les autres vaisseaux spatiaux en forme de trident, les noms complètement grecs de l'équipage ( genre Nestor, Euriclée, et cie!). Par contre j'ai maintenant du mal à réprimer un sourire à cause de la dégaine d'Ulysse, qui ressemble complètement à Barry Gibb. Et puisqu'il s'agit d'une histoire de survie dans l'espace... ( désolée, mais depuis que j'ai fait le rapport dans ma tête, impossible de ne plus le voir. Tiens, c'est fichu pour vous aussi maintenant, oups! mais n'allez pas en faire une tragédie - re oups ! :D )


aheum, revenons à nos moutons - ceux sous lesquels on se planque pour échapper au cyclope: 31° siècle. Ulysse, navigateur spatial stationné sur la base de Troie ( qu'on m'explique depuis quand il est pote avec les troiens lui..., enfin!) s'apprête  repartir sur Terre avec son fils Télémaque ( mais qu'est-ce qu'il fiche là, lui aussi..). Car s'il reste absent trop longtemps, on va le croire mort et casser les pieds à Pénélope pour qu'elle se choisissent un nouveau mari .. oui.. c'est vachement antique le 31° siècle je trouve!

Alors qu'ils passent à proximité d'une planète non répertoriée, Télémaque est enlevé dans un champ de force qui réussit à passer les protections du vaisseau, et emmené sur une planète dirigée par une sorte de secte: les adorateurs du Cyclope. Tous sont aveugles et ne peuvent voir que via un cristal alimenté en énergie par le cyclope, un générateur qui peut aussi agir comme arme défensive, et qui leur a été confié par Poséidon. Oui, LE Poséidon!

Pourquoi enlever comme ça des voyageurs spatiaux? réponse: pour servir de source d'énergie au cyclope, qui carbure au combustible.. vivant. Ok, vous vous souvenez de ce qu'on disait sur les sujets  trop superficiels, là, c'est juste l'épisode 1, et il est déjà question de sacrifices humains. Et alienesques.
Dans tes dents, James Cameron!

Télémaque découvre d'autres prisonniers, Thémis et Noumaios, deux extraterrestres bleus aux yeux jaunes ( le premier qui dit "avatar" se voit offrir un allez simple pour les limbes) dotés de pouvoirs télépathiques, ce qui leur permet  d'appeler Ulysse à la rescousse. Mais l'entreprise de sauvetage se solde par la destruction du cyclope, ce qui met en rage Poséidon, et sa famille de dieux. Lesquels ont une idée géniale: endormir tout le monde à bord du vaisseau, les mettre en lévitation léthargique dans une salle, effacer les données relatives à la terre et les laisser dériver dans l'Olympe ( sorte d'univers parallèle) et   débrouillez vous pour trouver la sortie...


le truc qui m'avait le plus marquée: l'équipage en lévitation
Seuls sont épargnés par la léthargie Ulysse, parti réparer une avarie dans un coin protégé du vaisseau, Télémaque et Thémis, qui étaient inconscients depuis leur sauvetage, et Nono, parce que c'est un robot.
et allez, hop, les amis, c'est parti, vous avez 25 épisodes pour trouver une solution pour réveiller l'équipage, et retrouver le chemin dans un univers parallèle où chaque planète recèle un danger potentiellement mortel. car les dieux sont de gros psychopathes monomaniaques qui s'éclatent à faire souffrir les mortels.

D'ailleurs au passage, il me semblait me souvenir que c'était Nono le robot le boulet de la troupe, ou tout au moins qu'il ne servait pas à grand-chose, et bien non, pas toujours! L'autre élément relou de l'histoire, c'est plutôt Thémis qui veut tellement tout faire pour réanimer son frère sans réfléchir au comment du pourquoi, qu'elle met tout le monde en danger une fois sur deux, y compris son frère , d'ailleurs. Mais Télémaque et Ulysse lui-même ont aussi droit régulièrement à leur "instant boulet". Oui, donc,le seul qui ne soit pas trop boulet, c'est quand même Noumaios.. vu qu'il dort à peu près tout le temps. Mais bon , je galèje, limite je préfère des héros qui se plantent. Et là, c'est souvent de la gaffe XXL ( du genre " oups, j'ai buté la créature qui détenait la

pas un passage essentiel, mais profitons que Noumaios soit momentanément réveillé pour faire une photo de groupe
Sinon qu'ajouter encore sur cette série:
-que'Ulysse est doublé par Claude Giraud, acteur que j'apprécie énormément et  qui jouait Lord Mortimer dans La première - la seule! - version des Rois Maudits,  le cousin Philippe dans Angélique Marquise des anges, le capitaine dans un roi sans divertissement,  ou encore, plus célèbre,  Slimane dans Rabbi Jacob - oui, hein.. une carrière très très variée! Et ça m'éclate d'imaginer Slimane ou Lord Mortimer s'exclamer " par la grande galaxie!" 3 fois par épisode.

- Et Jean Topart qui double Zeus ( lui on l'a entendu dans à peu près tous les dessins animés de l'époque (la voix-off du narrateur des cités d'Or, de Rémi sans famille, etc..)
- Et cerise sur le gâteau,Shingo Araki à la direction de l'animation...

- Et dernier point, mais essentiel pour moi,  cette série a une bande son absolument énorme, genre le thème de la malédiction des dieux qui sonne assez progressif (et ceux qui me lisent régulièrement savent que j'adore ce qui ressemble de près ou de loin à du prog'!)

et d'ailleurs, je ne suis pas la seule à le penser, puisque un projet déjà bien avancé se propose de réorchestrer la musique, et les démos sont ici: Parallax

En tout cas moi j'aime beaucoup cette idée et le résultat..

Donc au final, pourquoi cette série est bien, malgré ses 30 ans d'âge et une animation un peu vieillie,  mais qui était quand même le haut du panier à l'époque, malgré une structure d'épisode plutôt récurrente ( en gros, à chaque épisode, l'un des personnages va faire une gaffe ou tomber dans un piège qu'on voir venir de loin, et les autres vont devoir le sauver), et malgré les passages " gné???" propres à chaque série de SF de l'époque ( genre on se bat dans un vaisseau spatial, sous une coupole ouverte donnant directement sur l'espace  parce qu'on est des héros et que l'aspiration par le vide, ranafout, c'est le vide qui a peur de nous!), alors oui, pourquoi?

-parce que le sujet est ambitieux.

-parce que les références mythologiques foisonnent: le cyclope certes, Circé,  les lestrygons, les sirènes,  Eole.. tirés de l'Odyssée ou autres d'ailleurs, on va aussi croiser Sisyphe par exemple. Et le sphinx.Ou  Ariane (un peu garçon manqué) , Thésée et le Minotaure

- du coup avec un sujet pareil et des références pareilles, je trouve même que les passages humoristiques sont en trop, ce dessin animé aurait gagné a éviter d'alléger son atmosphère bizarre. Mais à l'époque on pensait dessin animé = pour les enfants, donc, il faut la mascotte marrante. C'est un point de détail, mais bon, avec le recul, aller jusqu'au bout de cette ambiance angoissante aurait été une sacrée idée.

- donc oui, l'ambiance angoissante: les héros sont malmenés, rétrécis, agrandis, vieillis à vue d'oeil, plongés dans le coma, transformés en boule de flipper... sur une musique parfois presque expérimentale. Avec ce motif constant de l'oeil qui semble surveiller partout.. Mon côté sadique applaudit.

- un doublage soigné - pour l'époque.

- des inventions visuelles frappantes: l'olympe et son fouillis de colonnes multidimensionnelles, le palais du sphinx clairement inspiré d'Escher, le monde mécanique d'Eole, Charybde et Scylla rattachées par un anneau de Möbius, des décors rappelant les "prisons " de Piranese et surtout, les vaisseaux spatiaux aux designs  les plus originaux de l'histoire de la SF

les tridents de Poséidon.. classe!
Donc j'espère surtout que les ravaleurs de façade à la truelle numérique vont foutre la paix à cette série, et qu'on évitera la version 3D en image de synthèse que je trouve terriblement froide et lisse et pas adaptée (oui, je ne digère toujours pas la bande annonce d'Albator).. ou alors oui, mais façon Cobra version 2009, qui est proche de l'original graphiquement, avec juste une animation améliorée.
semaine du voyage dans l'espace
 un peu capillotracté je sais. Mais j'ai d'autant moins de complexes à en parler que Parthenia a dit sur Babelio à quel point ce DA est culte pour elle.

5 commentaires:

  1. Merci pour cette tranche de rigolade et cette délicieuse madeleine de Proust ! :D
    Moi non plus je n'avais jamais fait le rapprochement avec le logo de FR3...
    en tout cas, je constate que tu craques aussi pour Claude Giraud... sa voix est juste rhâââ lovely... *bave aux lèvres* c'est bien simple, elle me fait le même effet qu'à Wanda les langues étrangères dans Un poisson nommé Wanda... mais je m'égare...

    Allez, juste pour le plaisir imaginaire d'entendre la voix de Topart:
    "Quiconque ose défier la puissance de Zeus doit être puni... Tu erreras désormais dans un monde inconnu... Jusqu'au royaume d'Hadès vos corps resteront inertes..." ^^

    j'ai hate ton futur voyage dans l'espace avec Albator (j'étais amoureuse de lui quand j'étais petite ! farpaitement...^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha c'est malin, maintenant j'ai en tête l'image de John Cleese en fixe-chaussettes.
      et je constate que tu parles farpaitement le gaulois aussi :D
      A très bientôt pour d'autres aventures sidérales et sidérantes..

      Supprimer
  2. J'ai attendu d'avoir rédigé mon billet pour venir lire le tien et découvrir qu'Ulysse avait aussi bercé ta jeunesse. Le générique m'a aussi marquée mais à l'époque, j'étais surtout attirée par Nono et ses petits clous.
    Les intrigues spatiales et les dieux de l'Olympe, ça m’échappait un peu, mais en y réfléchissant, ce n'est peut-être pas un hasard, si j'ai choisi d'étudier le grec en 4ème! ;) J'ai toujours été attirée par la mythologie, on sait maintenant pourquoi!

    J'aime beaucoup ce dessin animé et j'ai passé un bon moment à revisionner ces quelques épisodes. Je n'ai jamais vu la fin alors il faut vraiment que je me procure la suite.

    Les Mystérieuses Cités d'Or restent aussi un grand souvenir.

    Merci pour tes nombreuses contributions pendant cette semaine thématique. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bienvenue au club des (rares) élèves qui ont choisi le grec en 4°. Je n'ai pas pu continuer au lycée, car ça n'était évidemment plus disponible, mais ça m'a été très très utile pour l'orthographe, donc vraiment je ne regrette pas, malgré la grammaire abominable ( aoriste 1 et aoriste 2 sont dans un bateau..)
      c'est vrai que du dessin animé, je me souvenais surtout de Nono ( je dois avoir une figurine type Kinder, quelque part dans un carton) et des décors, et j'ai été agréablement surprise en le revoyant de trouver tout un tas de références assez poussées.

      Supprimer
  3. Oh là, que de souvenirs ! Ce billet réveille pas mal de choses, et me donne envie de découvrir à nouveau, avec mon fiston, les aventures d'Ulysse .... Je crois que je les avais acheté en DVD il y a des années, il va falloir que je les recherche ;)

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture